blog cuisine bio

Mes livres  -  Newsletter  -  Consulting culinaire  -  Presse

26 octobre 2011

Le potimarron

potimarron Le potimarron fait partie de la famille des cucurbita maxima : le potimarron Red kury est aussi appelé Potiron de Hokkaïdo (du nom d’une île du Japon).
Ce beau légume en forme de grosse figue a voyagé avant de devenir l’un des légumes vedette de la cuisine bio ! Des Andes au Japon, à l’époque de Christophe Colomb, ses graines ont ensuite été introduites en Europe dans les années 50 et adoptées dans le réseau de l’agriculture biologique.
Récolté en fin d’été, le potimarron se conserve très bien plusieurs mois, au fil du temps sa peau se renforce et devient dure comme une écorce. Malgré son apparence, la peau du potimarron devient tendre après cuisson, vous pouvez donc, en général, éviter la phase d’épluchage, sauf en fin d’hiver (lorsqu’on le prépare en velouté, il vaut mieux ôter la peau car même mixée on peut sentir de petites écailles).
Pour le couper facilement, il suffit d’enfoncer la lame du couteau seulement dans la chair (sur 2 ou 3 cm d’épaisseur) pour ne pas entamer la partie centrale qui contient les graines et qui offre plus de résistance. Pour une question pratique, vous pouvez aussi le cuire à la vapeur, coupé en deux (en ayant ôté les graines), de façon à recueillir ensuite sa pulpe à la cuillère.
On le prépare en purée, en flans (aux œufs ou à l’agar-agar), en gratin, en soupe... Il adoucit et donne une agréable texture à un coulis de tomates. Râpé cru, comme la carotte, c’est une bonne crudité de saison, source de béta-carotène comme tous les végétaux de couleur orange. L’idéal est de le mélanger avec de la carotte râpée et de préparer une sauce relevée à base de tamari ou plus aromatique avec du jus d’orange.
Il fait partie de la famille des courges tandis que son goût rappelle celui de la châtaigne. Entre potiron et marron, il y a le potimarron ! Une saveur absolument délicieuse qui fait merveille également dans les desserts. Goûtez-le en purée parfumée au zeste d’orange, nappé de chocolat ou en compote mêlé à de la pomme ou cuit dans un gâteau.

Astuce minute pour potimarron cru
Lavez le potimarron. Si sa peau est jeune et tendre, inutile de l’éplucher. Coupez-le en tranches et ôtez les graines. Râpez ou hachez finement le potimarron cru.
Assaisonnez avec une sauce bien relevée : huile d’olive, tamari, gingembre écrasé, persil ou une sauce parfumée.

Astuce minute pour potimarron cuit
Lavez le potimarron. Si sa peau est jeune et tendre, inutile de l’éplucher, si elle ressemble à une écorce, épluchez-le au moins en partie (sauf si vous aimez son goût qui est alors plus fort). Coupez-le en tranches et ôtez les graines. Passez les tranches de potimarron au robot à lame pour obtenir une semoule grossière.
Faites cuire une dizaine de minutes dans une sauteuse (le volume cru diminue de moitié lorsqu’il est cuit) avec un filet d’huile d’olive et des échalotes (ou de l’ail écrasé et du gingembre frais), assaisonnez de tamari (un sel aux herbes ou du gomasio), c’est prêt !

Consultez l'index des recettes au potimarron du blog pour d'autres idées d'utilisation du potimarron.


Pour découvrir le potimarron dans tous ses états, les meilleures associations (épices, huiles...), des tours de main et astuces, des conseils de cuisson... feuilletez mon livre Potimarrons, courges et potirons qui présente 40 recettes, de l'entrée au dessert !

23 octobre 2011

Dégustation et dédicaces le 4 Novembre à Aix en Provence

Pour fêter la sortie de mon nouveau livre, je vous invite à une rencontre à la Ferme Dagatti.


Nous vous attendons entre 14h00 et 18h00 avec des gourmandises et quelques surprises.


300 nouvelles recettes pour une cuisine saine et gourmande au quotidien. 70 assiettes complètes, bio, équilibrées et créatives.
Mes assiettes végétariennes vous accompagneront au fil des saisons pour cuisiner avec plaisir et simplicité.

17 octobre 2011

Gâteau bergamote aux poires et amandes

Le parfum de la bergamote se marie toujours bien avec les amandes (tuiles, madeleines, petits sablés...), il évoque bien évidemment le fameux thé earl grey.


Ce gâteau contient une belle proportion de poudre d’amandes, il me permet d’utiliser les blancs en neige restant après la réalisation d’une crème anglaise ou d'un sabayon au miel.

110 g de farine de riz demi-complet
110 g de poudre d’amandes blanches
80 g de sucre de canne blond
40 g de sucre de canne complet
150 g de margarine végétale non hydrogénée ou d'huile d'olive douce
4 blancs d’œufs
2 ou 3 poires
5 gouttes d’huile essentielle bio de bergamote

Faites fondre la margarine végétale sur feu très doux.
Montez les blancs d’œufs en neige.
Dans un saladier, versez la farine de riz, la poudre d’amandes (pas trop fine, c’est meilleur !) et les sucres.
Incorporez la margarine fondue ou le même poids d'huile d'olive et ajoutez les gouttes d’huile essentielle de bergamote en mélangeant bien, puis les blancs d’œufs montés en neige.
Versez dans un moule à manqué en verre et parsemez de morceaux de poires en les enfonçant à moitié dans la pâte.
Placez au four à thermostat 5/6 (150/180 °C) pendant 45 minutes environ.


Lire les précautions d'emploi pour l'utilisation des huiles essentielles en cuisine.


Le guide le plus complet avec 300 recettes créatives pour cuisiner suivant vos intolérances alimentaires.
Mon livre Cuisinez gourmand sans gluten, sans lait, sans œufs... vous accompagnera au quotidien pour cuisiner en toute simplicité.

Vous pouvez aussi consulter l'index des recettes à la farine de riz et des recettes sans gluten du blog.

14 octobre 2011

Mes recettes bio gourmandes

Mise à jour (octobre 2014) : ce livre a changé de titre !
Le contenu reste identique et cet ouvrage s'intitule dorénavant :
Mes assiettes végétariennes équilibrées

__________


Mes assiettes gourmandes, des recettes pour manger équilibré, aux éditions Prat, comprend 300 nouvelles recettes, conçues pour répondre aux questions sur l’équilibre d’un repas avec 70 assiettes complètes pour tous les jours et toutes les saisons.
Ce nouveau livre, dans la même collection que Bio, Bon, Gourmand, offre une fantaisie : les photos sont animées par de petits textes informatifs sur les ingrédients.
Toutes les recettes sont sans lait, 295 sont sans gluten, 290 sont sans soja, 250 sont sans œufs.

Un premier chapitre est consacré aux conseils pour cuisiner autrement : le matériel, la liste de courses, les tableaux pratiques pour privilégier les protéines végétales (céréales, légumineuses, oléagineux)...
Des informations nutritionnelles rédigées par Hélène Lemaire, diététicienne-nutritionniste, complètent cette approche : à quoi servent les protéines ? où les trouver ? quels sont nos besoins ? etc.

Le livre est ensuite partagé suivant les 4 saisons et présente un choix de compositions variées autour des gratins, tartes, crêpes, pâtes, soupes complètes, galettes végétales, associations céréales et légumineuses...
Toutes ces assiettes composées - prévues pour 2 personnes, une base facile à multiplier ou à cuisiner même pour des repas en solo (c’est toujours bien pratique d’avoir une part d’avance) - sont là pour vous donner des exemples concrets de l’association céréales-légumineuses, mais pas seulement, car les sources de protéines végétales sont nombreuses et la variété toujours importante pour trouver tous les nutriments essentiels.
Pour chaque saison, je propose également une sélection de sauces pour accompagner les crudités et salades du moment. Une petite part de cru étant toujours intéressante dans un repas.
J’ai introduit quelques desserts, bien ancrés dans chaque saison, ils apportent une petite note sucrée. Ils sont parfois le complément d’un plat principal un peu plus léger que d’habitude.

Enfin, le livre se termine sur un lexique bien fourni dans lequel on retrouve tous les ingrédients utilisés dans les recettes avec les modes de cuisson pour les céréales, les légumineuses et des conseils pour préparer certains légumes ; également un index des recettes classées par ingrédients et un index des recettes classées par type de plats.


Mes assiettes gourmandes, des recettes pour manger équilibré

Pour découvrir le livre en détail : CLIC !
Format 20 x 23,5 cm - 256 pages - Papier recyclé
Disponible en magasins bio et librairies


4 octobre 2011

Recette SEIGNALET - Taboulé de potimarron cru

Pour changer des merveilleuses soupes veloutées au potimarron, voici une utilisation qui met en valeur le côté croquant de ce légume lorsqu’il est dégusté cru. Une recette idéale quand il est encore jeune, tout récemment récolté.


Le potimarron haché permet de réaliser une salade façon taboulé.

La sauce
3 c. à s. de raisins secs
4 c. à s. de jus d’orange
3 c. à s. d’huile de colza
sel aux herbes ou à l’ortie

Une demi-heure avant de réaliser la recette, faites tremper les raisins secs dans le jus d’orange.
Au moment de servir, diluez le sel dans 2 c. à s. d’eau et émulsionnez vivement avec l’huile de colza puis, incorporez les raisins réhydratés et le jus d'orange restant.

Le taboulé
le quart d’un petit potimarron
2 c. à s. de graines de tournesol décortiquées

Après l’avoir lavé, placez le potimarron coupé en morceaux dans un petit robot à lame pour le hacher et obtenir une semoule. Je conserve la peau uniquement si elle est très fine et tendre.
Mélangez le potimarron avec la sauce et parsemez de graines de tournesol.


Pour découvrir le potimarron dans tous ses états, les meilleures associations (épices, huiles...), des tours de main et astuces, des conseils de cuisson... feuilletez mon livre Potimarrons, courges et potirons qui présente 40 recettes, de l'entrée au dessert !

Vous pouvez aussi consulter l'index des recettes au potimarron du blog.