Parmi les chaudes journées ensoleillées qui nous font déjà penser à l’été, le mois d’avril vient toujours nous surprendre par un coup de mistral ou de fraîches soirées, c’est le moment de préparer très rapidement la fameuse soupe miso dont voici ma version.


Pour 2 bols de soupe miso
2 ou 3 champignons shiitake (lentins de chêne) frais ou des lamelles séchées
1 petit poireau
2 jeunes carottes
1 c. à s. bombée de wakamé (algue fraîche conservée au sel)
1 c. à s. bombée de dulse (algue fraîche conservée au sel)
2 c. à c. de miso de riz non pasteurisé
1/2 c. à c. de zeste de citron

Je fais chauffer un demi-litre d’eau et je plonge les lamelles séchées de shiitakés pour qu’elles se réhydratent doucement pendant au moins 10 minutes sur feu très doux.
S’il s’agit de champignons frais, je commence par les couper en fines lamelles avant de les faire brièvement revenir dans une casserole avec une cuillerée d’huile d’olive. Ensuite je verse le demi-litre d’eau.
On ajoute les carottes nouvelles coupées dans le sens de leur longueur - en deux ou en quatre selon leur grosseur - et le poireau tranché en fines lamelles dans l’eau bouillante.
Je rince l’algue wakamé dans un bol d’eau fraîche et je la coupe en petits morceaux à l’aide de ciseaux avant de l’ajouter dans le bouillon.
Après 10 minutes de cuisson douce, on peut ajouter la dulse rincée et ciselée ainsi que le zeste de citron (prélevé à l’aide d’une petite râpe).
Je sers aussitôt en plongeant une cuillerée de miso dans chaque bol à délayer avec la soupe.

A chacun sa soupe miso !
On peut y rajouter du chou coupé en fines lanières, du tofu (comme dans ma Soupe nori et tamari par exemple), du gingembre frais, des graines germées de tournesol...


480 pages et plus de 350 nouvelles recettes saines et créatives qui mettent en avant les aliments du bien-être.
Mon livre Bio, bon, gourmand vous accompagnera au quotidien pour cuisiner bio, sain et gourmand au fil des saisons.