Après 4 semaines en pointillé sur le blog, me voici enfin de retour pour répondre à tous vos commentaires postés en mon absence et vous faire part de l’ouverture du 1er restaurant Seven Colours Energy Cuisine à l’ île Maurice.

J’ai eu beaucoup de plaisir à participer en tant que consultante à ce projet motivant : la création d’un restaurant au concept tout à fait inédit proposant une cuisine de couleur, parfumée aux huiles essentielles et hydrolats pour l’hotel***** Héritage Golf & Spa Resort du groupe Veranda.


Je reviendrai vous parler du concept un peu plus tard et en détails, pour l’instant j’aimerais vous présenter le Chef qui officie au Seven Colours Energy Cuisine.
Les rencontres au fil des mots continuent...

Le Chef Philippe Rozel.
Grand voyageur, il est allé à la découverte des saveurs du monde et a multiplié les expériences prestigieuses. Après la France, la Suisse, Hong Kong, l’Arabie Saoudite ou encore les Seychelles, il est maintenant le Chef de l’hôtel Heritage à Maurice avec pas moins de 5 restaurants sous sa responsabilité.
Depuis presque 1 an que le projet Energy Cuisine a commencé, j’ai eu l’occasion de collaborer avec lui pour initier la brigade en cuisine à l’utilisation des huiles essentielles et des eaux florales ainsi qu’à certains produits bio. C’est un Chef qui fait preuve d’une grande ouverture d’esprit pour jouer à fond la carte du Seven Colours et de son concept innovant d’Energy Cuisine.



Des voyages, des saveurs et des couleurs dans les bagages...
Sac au dos, en train ou en bateau, ce Chef aime les voyages et faire des découvertes gustatives !

Philippe Rozel : En Thaïlande, je me souviens avoir goûté les meilleurs ananas ! La cuisine thaïlandaise est pour moi l’une des meilleures d’Asie dans sa recherche des saveurs. En Chine, j’ai apprécié la cuisine de la rue, les raviolis et leurs multiples recettes. La gentillesse des gens et la beauté des îles de Bali à Florès m’a particulièrement marqué en Indonésie. L’Inde a été un grand voyage aussi, évidemment pour les couleurs et la richesse des épices. J’ai aussi exploré toutes les facettes de la cuisine méditerranéenne en sillonnant l’Espagne et l’Italie, la Grèce, la Turquie...
L’expérience des papilles...
PR : J’ai fait mes premiers grands palaces en Angleterre, une expérience importante pour apprendre à s’organiser et à comprendre l’état d’esprit des grandes brigades. En Suisse, j’ai fait la découverte d’une cuisine chaleureuse avec la nourriture typique de montagne. C’est en Arabie Saoudite que j’ai pratiqué et exploré la cuisine libanaise qui est si goûteuse. En travaillant à Hong Kong, j’ai expérimenté la restauration de haut niveau, très technique et très créative. De la Scandinavie, j’ai le souvenir des paysages et des visites de fermes d’élevage en mer, j’ai découvert notamment les poissons des mers du Nord.
Et c’est aux Seychelles, mon poste précédent, et à Maurice bien sûr que je me suis plongé dans la cuisine créole.
La cuisine, d’une île à l’autre dans l’Océan Indien.
PR : Aux Seychelles, la culture culinaire est typiquement créole. C’est une cuisine épicée, colorée qui tourne souvent autour du poisson. A Maurice, je dirais que c’est une cuisine presque fusion entre les différentes cultures : chinoise, hindoue, créole... et religions. La cuisine créole musulmane est très intéressante par exemple.
A l’hôtel Heritage, la variété des restaurants et aussi les thèmes des buffets me permettent de présenter beaucoup de styles de cuisine et des plats aux influences du monde entier. J’organise aussi des rencontres avec des professionnels avec des démonstrations et dégustations, des cours de cuisine pour les clients de l’hôtel ; toutes les semaines nous faisons par exemple un atelier sur la cuisine créole, à Pâques nous avons organisé plusieurs journées de promotion sur le chocolat avec notre sponsor Valrhona.
Jongler avec les ingrédients... comme le malt d’orge...
PR : C’est un produit nouveau pour moi, au lieu d’utiliser du miel classique, cela me permet d’apporter une douceur subtile sans être sucrée et le parfum de l’orge, un goût que j’apprécie particulièrement.
La crème d’avoine (farine précuite).
PR : Avec le lait de riz, j’ai trouvé la combinaison surprenante pour réaliser des blinis que je destinais à un accompagnement de viande. Cela convenait bien pour évoquer l’image de champs de blé que j’avais en tête.
La crème végétale (soja-coco) spécial chantilly !
PR : Je l’ai adopté pour réaliser des chantilly parfumées avec une huile essentielle de fleur capiteuse dans un dessert fruité.
Le quinoa.
PR : J’ai utilisé le quinoa pour un taboulé acidulé et aussi comme un crumble avec des noix de pécan caramélisées pour un mariage avec du poisson.
Les graines germées.
PR : Ce que j’aime avec les graines germées, c’est qu’elles apportent un côté design à l’assiette, elles ont quelque chose d’original par leur forme et leur goût propre à chacune : germes de moutarde, betterave et même pousses de petits pois !

L’événement dans la presse mauricienne :
Ile Maurice Tourisme Info
L'express