Le thème est dans l’air... la bûche de Noël fait partie des conversations gourmandes !

Pour le livre sur la cuisine aux huiles essentielles, notre bûche évoquait les régions de forêts avec l’idée d’une ganache au parfum de sapin… J'avais alors fait appel à l’huile essentielle de pruche pour aromatiser la ganache et lui donner le parfum vivifiant des grands espaces ! Pour rester dans une note verte, nous avions mis du thé matcha pour colorer la génoise.


Pour cette nouvelle bûche, le parfum des îles est apporté par le sucre de canne complet et l'association chocolat-citron. Le fourrage est sans soja ni crème fraîche et la génoise sans gluten !

Joyeux Noël !

La génoise
4 œufs
100 g de sucre de canne complet de l’Océan Indien
60 g de farine de riz complet

Le fourrage
8 gouttes d’essence de citron bio
100 g de chocolat noir à 70 % de cacao
50 g de margarine végétale non hydrogénée

La décoration
50 g de chocolat noir à 70 % de cacao
4 à 6 c. à s. de lait de riz
6 c. à s. de noix de coco râpée

Préparez la génoise :
Cassez les œufs pour séparer les blancs des jaunes.
Malaxez les jaunes d’œufs avec le sucre de canne complet jusqu’à ce que le mélange éclaircisse.
Ajoutez la farine de riz et mélangez bien avant de rajouter délicatement les blancs d’œufs montés en neige souple.
Versez cette pâte sur une plaque à four habillée d’un papier cuisson.
La pâte est suffisamment fluide et s’étale presque seule sur une épaisseur d’un centimètre environ. Dans mon petit four, je mets à 150 °C (th. 5) pendant 10 minutes puis je baisse à 120 °C (th. 4) pendant 5 minutes. La surface doit à peine blondir.

Laissez refroidir pendant la préparation du fourrage :
Dans une casserole placée sur feu très doux, mettez le chocolat en morceaux avec la margarine végétale. Dès que cela commence à fondre, éteignez le feu et remuez. Même s’il reste des morceaux, à la chaleur du fond épais de la casserole, ils vont finir de fondre. C’est à ce moment-là que vous pouvez ajouter les gouttes d’essence de citron en mélangeant soigneusement.
Attendez une dizaine de minutes pour que le chocolat ne soit pas trop liquide. Versez-le sur la génoise en étalant à l’aide d’une spatule sur la zone centrale (en roulant la pâte, il va s’étaler sur les bords).
Une fois le chocolat étalé, roulez délicatement la génoise tout en la décollant au fur et à mesure du papier cuisson.
Entourez la génoise roulée et fourrée avec le papier cuisson pour la maintenir en rouleau et placez-la au réfrigérateur au moins deux heures. C’est le temps nécessaire pour que le chocolat fige et durcisse assurant ainsi la tenue de la bûche.

Préparez un nappage :
Dans une petite casserole, faites fondre le chocolat avec le lait de riz sur feu très doux. Il ne faut pas hésiter à doser l’ajout de lait de riz pour obtenir une sauce plus ou moins épaisse qui soit facile à travailler selon le décor que l’on veut faire (dessin sur l'assiette, arabesques à la poche à douille...).
Pour terminer, saupoudrez la bûche nappée de chocolat avec la noix de coco râpée. Vous pouvez l'accompagner de gelée passion-mandarine.


Lire les précautions d'emploi pour l'utilisation des huiles essentielles en cuisine.


Le guide le plus complet avec 300 recettes créatives pour cuisiner suivant vos intolérances alimentaires.
Mon livre Cuisinez gourmand sans gluten, sans lait, sans œufs... vous accompagnera au quotidien pour cuisiner en toute simplicité.

Vous pouvez aussi consulter l'index des recettes sans gluten et des recettes au chocolat du blog.